Les nanas,

Salope black, numéros rose et belle chatte à démonter

black gros seins numeros rose

D’origine cap-verdienne, je m’appelle Zakya. Ça fait que peu de temps que je suis joignable aux numéros rose et je fais déjà beaucoup d’effet. Depuis le peu de temps que je suis ici, j’ai déjà couché avec beaucoup d’hommes. Être une jeune black salope a de nombreux avantages ! On est bonnes physiquement, et bonnes au lit 😉

Le mec qui m’a le plus marqué ? C’est Raphaël. Avec ses origines russes, vraiment beau gosse, je suis directement tombée sous son charme. Ce qui a le plus retenu mon attention quand il m’a contacté sur mon numéros rose, c’était sa queue qui était énorme. Je n’en avais jamais vu une aussi grosse. J’avais hâte de savoir ce que c’est d’avoir une chose pareille dans mon vagin. Je lui offris donc ma chatte sur un plateau d’argent prête à tout pour coucher avec lui.

Je n’avais même pas besoin de faire des efforts que je l’avais déjà dans ma poche. Car j’étais moi aussi tout à fait à son goût. Une beauté sauvage selon ses dires.
Avec mes cheveux afro lissés qui me donnaient un air de lionne sauvage et aussi ma couleur de peau chocolat. Il bandait déjà pour mes gros seins et mes fesses bombées. Plutôt assez fine, j’ai tout de même beaucoup de formes. Donc physiquement Raphael et moi ça allait marcher si bien qu’on décida de se donner un rendez-vous.

Beauté sauvage africaine rien que pour toi

black gros seins numeros roseComme il m’avait désigné être une beauté sauvage du numéros rose, j’avais décidé de mettre mes atouts davantage en valeur. Pour lui faire la surprise et l’exciter encore plus, je décide de m’habiller en mode sauvage et sexy. J’optais pour une mini-jupe ainsi qu’un haut en raphia… Un haut qui ne cachait presque rien. Je laissais mes cheveux libres. Quant aux sous-vêtements je n’avais qu’un string. Pas de soutif. De toute façon mes seins tenaient très bien sans.

Peu maquillée, je portais des créoles. J’étais vraiment sexy et suis sûre que quiconque me verrait banderait instantanément. Mais bon pour ce soir c’était Raphael qui avait droit à tout ça sur mon numéros rose. J’attendais donc son appel avec impatience. Presque prête, un gode à côté de mon lit, le plus gros de mes godes, du lubrifiant aussi. Je mettais tout ça à portée de main afin que tout se passe à merveille. Tout était prêt, il ne manquait plus que lui.

Au numéros rose laisse-moi te chevaucher

Parmi tous les numéros rose il opta pour le mien. Dès que j’entendis sa voix grave et sensuelle, je me mis à frissonner et commençais à mouiller ! Il m’appelait sa belle africaine. J’adorais ça. Je lui répondis d’une voix douce que j’étais ravie d’enfin avoir l’occasion de lui parler. Il semblait ravi d’entendre cela. Il me dit qu’il voulait passer maintenant aux choses sérieuses. Mais je l’arrêtais et lui dis qu’avant de commencer j’avais une petite surprise pour lui avec mon numéros rose bien hot. Il était surpris mais accepta d’attendre un peu.

Messieurs, sachez que plus l’attente est longue, mieux la baise sera. Des poses sexy, à quatre pattes, les jambes écartées, une main sur les seins et l’autre entre les cuisses… Des photos que je lui envoyais par chat avant de reprendre l’appel… 😉
Et dès que j’entendis sa voix je savais qu’il avait reçu mes photos. Car il était purement excité comme un âne. Il me dit que c’est vraiment trop bon !! Et la seule chose qu’il souhaitait en ce moment c’était de me désaper intégralement pour enfin voir mon corps entièrement nu et m’embrasser.

La chaleur commençait à monter en moi. Je voulais moi aussi l’embrasser, caresser son beau corps d’apollon. Je passerai ma langue sur les moindres recoins de son corps. Il gémissait et me dit de continuer que c’était bon. Moi aussi je commençais vraiment à être excitée, mes vêtements me dérangeaient, et je les enlevais sans me faire prier. Là je lui dis que ma grosse poitrine aller passer sur son corps. Tout en lui parlant je me caressais les seins. Il me dit alors qu’il allait les prendre à pleines mains puis y plongerait sa tête avant de venir sucer mes mamelons. C’était vraiment enivrant de l’entendre parler comme cela.

Ma main passait de mes seins à ma chatte. C’était trop on ne pouvait plus attendre je lui dis que je voulais monter sur lui. Je descendais alors doucement sur sa bite puis je commencerai à bouger. Tout en disant cela je prenais mon gode et l’enfonçais doucement en moi. Lui aussi se masturbait je l’entendais à sa respiration. Je m’imaginais en train de bouger sur lui, le chevauchant avec beaucoup de force. Tout en continuant de parler je fais entrer et sortir mon gode férocement. C’était vraiment bon. Au bout d’un moment on atteignait l’extase ensemble. Mais nos corps en voulaient encore car c’était trop rapide. On refit donc un deuxième tour de baise au numéros rose tout aussi intense !
À toi de vivre la même chose avec moi.